Réponse du Cabinet du Ministère de l'écologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réponse du Cabinet du Ministère de l'écologie

Message  Ysenkal le Ven 14 Jan 2011 - 14:21

Plusieurs personnes, dont notre candidat Europe Écologie sur le canton du Vigan, ont reçu la lettre - apparemment type - du cabinet du sinistère de l'écologie, :

"Madame, Monsieur,

Vous m'avez fait connaître vos préoccupations quant aux problèmes environnementaux posés par l'extraction de gaz de schistes et vous avez demandé que soit mis en place un moratoire sur ce sujet.

Actuellement, plusieurs permis d'exploration de gaz de schistes ont été accordés en France. Ces permis ont pour objectif une meilleure connaissance du sous-sol. Les forages à réaliser sont des puits de reconnaissance faisant appel à des techniques classiques. Les entreprises doivent néanmoins déposer une demande d'ouverture des travaux avec un dossier comprenant notamment une notice d'impact, un document indiquant les incidences des travaux sur la ressource en eau et une étude de danger. Ces dossiers seront instruits et feront l'objet, le cas échéant, d'un arrêté préfectoral encadrant les travaux.

Aucune demande n'a été faite pour une phase d'exploitation qui pourrait faire appel aux techniques qui vous inquiètent. Une éventuelle demande se ferait en deux temps : demande de titre minier d'exploitation (aussi appelé concession) et demande d'ouverture des travaux (cf. ci-dessus). L'obtention de la concession ferait l'objet d'une instruction locale et d'une enquête publique, puis d'un avis du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies et ensuite du Conseil d'Etat avant un éventuel décret du Premier ministre. L'instruction des dossiers se ferait selon la réglementation en vigueur (code minier et code de l'environnement) qui exige notamment que soient maîtrisés les impacts environnementaux.

Jean-Marie Durand
Directeur adjoint du cabinet
MEDDTL"

Ysenkal

Messages : 25
Date d'inscription : 13/01/2011
Localisation : Vézénobres

Voir le profil de l'utilisateur http://gard-eelv.fr/remygirard-cantonales

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réponse du Cabinet du Ministère de l'écologie

Message  Ysenkal le Ven 14 Jan 2011 - 14:28

Quelques réflexions que me suscitent cette missive :

On peut douter du bien fondé de la missive de plusieurs façons :
- Dans tous les cas on arrivera à la technique qui nous inquiète à terme donc pourquoi lancer cette affaire? Pourquoi tenter de diminuer l'impact en aprlant de la partie où la technique n'est pas utilisée (si c'est vrai en plus). C'est juste de l'enfumage.
- Il y aura des dégradation même par la prospection classique (camions, etc) même si c'est minime de par ce qui nous inquiète.
- Que se passe-t-il s'ils trouvent quelque chose? Je crains que ça ne leur donne certains droits mais je ne suis pas spécialiste en code minier.

Le moindre risque après tout ce que nous nous sommes infligés environnementalement parlant vaut-il le coup? Pour moi non.

Pourquoi ne pas faire ces prospections/investissements dans les énergies renouvelables (et pas forcément l'éolien démesuré qui fait de plus en plus débat) mais l'investissement dans la recherche de nouvelles techniques et/ou l'affinement de techniques existantes. La géothermie par exemple. Dans tous les cas leur projet n'est pas défendable.

Un autre point autour de Total :
- L'entreprise Total raconte à tout va qu'elle n'est pas sûre de trouver quelque chose et que donc il ne faut pas s'inquiéter. Pourtant elle a racheté pour une somme conséquente une entreprise américaine du secteur, pourquoi aurait-elle fait ce rachat si elle n'avait pas d'intérêt dans la technique.
Mon avis c'est que Total aurait fait de l'exploitation en France si c'était passé en douce et que s'il y a trop de ramdam elle ne fera rien en France par contre elle développera les techniques pour l'Afrique (qui est le prochain continent visé). Elle ne s'est pas gênée par le passé. Ces entreprises profitent de tous les effets d'aubaine possible. L’Afrique est visée avec le potentiel solaire qu'elle a...

J'en arrive à ma conclusion, Les USA, Les Causses, Le Nord, Le Sud, L'Afrique... C'est un seul combat. Il faut refuser cette technique complètement et partout, à notre époque ce n'est plus justifiable. Ils se déplaceront avec leur technique dans des zones de non-droit. Il faut la même vigilance que contre les OGM de Monsanto. C'est d'ailleurs la même technique insidieuse d'implantation qui est mise en œuvre.

Sans vouloir remettre en cause la qualité du combat dans les Causse ni le besoin de visibilité dans les médias donc d'identité forte, le sujet ne se limite pas au Causse. D'ailleurs même s'il se limité au Causse de par le réseau de l'eau les régions en aval seraient concernées aussi. Le Rhône et la Camargue via le Gardon et peut-être même jusqu'à Bordeaux! Dans mon Canton une zone d'exploitation est envisagée, on parle du nord de la France, de l'est, on doit arriver à faire entendre l'étendue désastreusement mondiale du problème.

Et pour tout dire même si tout était arrêté en France, je crois que c'est un sujet qui va me rester à cœur. Les conclusions de Josh dans GasLand continuent de résonner dans mon esprit. Que son jardin est le notre et le notre le sien.

Tout ceci est bien évidement en complète opposition avec le profit et la vision à court terme de nos politiques et industriels actuels.


Ys



Ysenkal

Messages : 25
Date d'inscription : 13/01/2011
Localisation : Vézénobres

Voir le profil de l'utilisateur http://gard-eelv.fr/remygirard-cantonales

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum