Île-d'Anticosti - : Québec mise sur le privé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Île-d'Anticosti - : Québec mise sur le privé

Message  Pierrot le Mer 16 Fév 2011 - 16:59

En point de presse, Mme Normandeau a défendu la décision du gouvernement de mettre fin aux activités de la division pétrole et gaz d'Hydro-Québec en 2007, laissant ainsi le secteur privé occuper le champ libre.

Invoquant la nature confidentielle de l'entente qui lie Hydro-Québec et Pétrolia, la ministre a refusé de révéler le montant qui sera versé en redevances au gouvernement si jamais l'entreprise arrive à faire jaillir le pétrole du sous-sol de la plus grande île du Québec.

Selon des études, l'Île-d'Anticosti renfermerait d'énormes quantités d'hydrocarbures pour un potentiel de 30 à 70 milliards de barils de pétrole.
-----------
Source: Radio-Canada.ca avec La Presse canadienne
-----------
Au lieu de garder la propriété de nos ressources, le Gouvernement préfère les donner dans une entente secrète....
Pourquoi ? Il y aurait encore des citoyens qui refuseraient de se faire "forer"...
L'Île Anticosti est un sanctuaire pour la forêt et le chevreuil... I love you
Mais rien ne résiste au pouvoir de l'argent $$$$.....
avatar
Pierrot

Messages : 169
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : Québec, Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Anticosti - changement de cap à Québec

Message  Pierrot le Mer 16 Fév 2011 - 18:03

Après le démantèlement de la filiale gazière et pétrolière d'Hydro-Québec, ce qui a conduit à la vente de ses droits sur le pétrole de l'île Anticosti, le gouvernement Charest change de cap et projette de faire d'importants investissements dans cette filière prometteuse.

Ainsi, Hydro-Québec détient un intérêt pouvant s'élever à près de 40 % dans le projet Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent. Non seulement le gouvernement Charest ne forcera pas Hydro-Québec à céder cet intérêt au secteur privé, mais l'État envisage de prendre des participations dans d'autres gisements gaziers et pétroliers au Québec, a affirmé, hier, la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau.

Hier, tant Nathalie Normandeau que le premier ministre Jean Charest défendaient la décision de démanteler Hydro-Québec pétrole et gaz, ainsi que la vente des réserves pétrolières de l'île Anticosti, réserves qui pourraient valoir des milliards de dollars.

La filiale de la société d'État prévoyait dépenser 330 millions entre 2002 et 2010; elle n'a investi que 30 millions de 2002 à 2005. «Le rôle du gouvernement, ce n'est pas de jouer au casino avec l'argent des contribuables pour des activités d'exploration», a dit Mme Normandeau.

Selon la ministre, ces investissements de 30 millions «n'ont pas donné de résultats [...] qui auraient convaincu le gouvernement d'aller plus loin».

De son côté, la chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, a tenté de savoir à quel prix Hydro-Québec avait cédé ses droits, ce que le gouvernement refusait toujours, hier, de révéler. «Le premier ministre a tout vendu à rabais en plus d'avoir liquidé l'expertise interne que nous avions à Hydro-Québec», a-t-elle déploré.

L'action de Pétrolia a profité directement du débat....
En à peine deux jours de séances à la Bourse de Toronto, le titre de l'entreprise a gagné plus de 50 %......
-------------
Source: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/316914/
-------------
Commentaire de: Pierre Cossette
"La richesse pour qui ?
Il y a une expression qui est en train de me donner l'urticaire. Créer de la richesse et cette expression dans la bouche de nos politiciens porte toujours un goût amer. Suffit pas de la créer cette satanée richesse ce serait bien de la répartir de temps à autre, et c'est une chose qui n'a pas été faite au Québec depuis les années 60 avec la nationalisation de l'électricité et la mise sur pied de la fonction publique."
avatar
Pierrot

Messages : 169
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : Québec, Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Anticosti dans la mire ....

Message  Pierrot le Mer 16 Fév 2011 - 18:27

Pétrolia est la société la plus active dans l'exploration pétrolière au Québec. En fait, elle possède au moins la moitié des droits sur plus de 80 % du territoire où se trouve un potentiel pétrolier. Ce domaine minier de plus de 15 000 km2 se situe essentiellement en Gaspésie et sur l'île d'Anticosti. Selon le Registraire des entreprises du Québec, son premier actionnaire est Pilatus Energy AG, une compagnie qui a pignon sur rue en Suisse et dont le président réside aux Émirats arabes unis. Les autres joueurs importants sont essentiellement Junex — qui participe aux tests sur deux puits en Gaspésie —, Gastem et Corridor Resources, d'Halifax. Cette dernière compte démarrer bientôt l'énorme projet pétrolier Old Harry, au large des îles de la Madeleine.

Hydro-Québec souhaitait favoriser l'utilisation et la production d'énergies renouvelables et a choisi de concentrer ses efforts sur le développement complémentaire de l'hydroélectricité et de l'éolien», a indiqué une attachée de presse de la société d'État. Reste qu'en cas de découvertes importantes, les profits iront au secteur privé plutôt qu'au trésor public.

Deux anciens employés d'Hydro-Québec Pétrole et gaz travaillent maintenant avec Pétrolia, a par ailleurs confirmé André Proulx. «On a davantage hérité de la partie "géologique" d'Hydro-Québec», ...
----------
Source: http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/290306/
----------
On donne nos ressources et en plus l'expertise... No No No
avatar
Pierrot

Messages : 169
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : Québec, Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Île-d'Anticosti - : Québec mise sur le privé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum