La contre-désinformation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La contre-désinformation

Message  heyopibe le Jeu 3 Mar 2011 - 11:01

Dans le cadre de la lutte anti gaz de schiste, un élément va prendre toute son importance : le contre-argumentaire.

Nous pouvons nous apercevoir au travers des articles lus que la résistance s'organise dans le camps des lobby gaziers, pétroliers...

Un premier courrier agressif des foreurs pétroliers cherche à défendre leur corporation.

C'est surtout l'Union Européenne entièrement affiliée aux lobby qui agitent le chiffon de l'indépendance énergétique.


L'indépendance énergétique, c'est un argument qui nous sera opposée et à laquelle nous devrons répondre lors de prochains débats sur la question.

Car rejeter l'énergie fossile est un point central que nous devons défendre.

Son extraction, sa combustion, son stock sont des arguments en notre faveur, mais il faut bien entendu pouvoir proposer d'autres énergies, renouvelables, propres.


Car en parallèle de l'indépendance énergétique, un nouveau concept politico-économique est engagé : celui d'économie faiblement carbonée.

L'indépendance énergétique n'existe qu'au regard du marché international de l'énergie et des matières premières.

Or compte tenu des pressions géopolitiques, le prix du baril n'aura pour tendance que d'augmenter.

C'est encore la population qui en sera victime au travers de ses approvisionnements.



A l'indépendance énergétique, nous devons répondre autonomie énergétique

C'est dans ce contexte que nous nous devons d'agir, développer les alternatives.

Or des sociétés comme Total n'investissent que dans de futurs gisements de plus en plus dangereux à exploiter.

D'un point de vue politique énergétique, nous devons mettre la pression sur l'Etat pour que les milliards de bénéfice soient réinvestis dans les énergies renouvelables, dans la recherche.

Bien évidemment, ce n'est pas leur intérêt ni leur stratégie mais c'est bien là que se situe le débat.

Nous voyons donc que la lutte anti gaz de schiste ne se limite pas au refus de cette énergie sale mais au delà...





heyopibe

Messages : 17
Date d'inscription : 27/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La contre-désinformation

Message  Sylvain le Jeu 3 Mar 2011 - 11:23

Faisons parler les chiffres :

Les estimations de la Commission Européenne évaluent que la production des gaz de schiste fournirais 5% de la consommation européenne pendant quelques décennies. Le gaz représente 24% de l'énergie primaire consommé en Europe et (14% en France) Les gaz des schistes ne représenterais donc au mieux que 1,2% de la consommation d'énergie européenne.

On est donc loin de l'indépendance énergétique !

D'autres estimations affirment que la totalité du gaz de schiste que l'on peut extraire en Europe représente 1 ou 2 ans de consommation actuelle d'énergie primaire en Europe.

Par les économies d'énergie et les énergies renouvelables on peut obtenir bien plus que 1,2% !

Quand on entend que les gaz de schistes représente des ressources considérables que c'est un nouvelle éldorado, c'est du point de vue financier pour les compagnies pétrolières.

A+

Sylvain

Messages : 15
Date d'inscription : 15/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La contre-désinformation

Message  heyopibe le Jeu 3 Mar 2011 - 11:27

Merci pour ces informations qui relativisent ainsi l'importance donnée au gaz non conventionnel.

Il est juste de resituer le contexte dans le cadre financier.

Et effectivement, plus des difficultés de tout ordre s'ajouteront à l'extraction, plus les pétroliers lacheront vite l'affaire.

A nous de jouer

heyopibe

Messages : 17
Date d'inscription : 27/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La contre-désinformation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum