Le gaz de schiste c'est quoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le gaz de schiste c'est quoi?

Message  Saankan le Mer 11 Mai 2011 - 14:18

Bonjour.

Afin d'informer mes divers contacts sur le net, j'ai réalisé un petit bout de texte assez synthetique pour tenter, de la manière la plus neutre possible, de laisser les gens se faire une idée du quoi du comment. Je en sais pas si ça peut vous être utile, mais si vous voulez vous en servir du tout ou d'un bout, je vous le laisse à disposition...

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Le gaz de schiste qu'est-ce que c'est que ce bordel?



Comme son nom l'indique un peu, c'est un gaz qu'on trouve dans le schiste. C'est une forme de gaz "naturel", présent dans les couches de schiste. le schiste, pour ceux d'entre vous qui auraient séché/oublié les cours de géologie est une roche un peu en "mille-feuilles", friable, composée de feuillets rocheux. Elle peut être d'origine sédimentaire argileuse, ou bien métamorphique (c'est à dire, formée par recristallisation au fur et à mesure que la couche sédimentaire est recouverte par d'autres couches, la pression et la température augmentant, se produit des réorganisations minéralogiques qui forment la roche telle qu'on la trouve à l'heure actuelle...).



En anglais, contrairement au francais, on trouve une distinction de dénomination basée sur l'origine du schiste. Le schiste non métamorphique et sédimentaire est appelé shale, et chez nous on le nomme "schiste argileux".



Les schistes argileux se retrouvent dans beaucoup d'endroits, dont en France. Les strates recelant ces shistes argileux en france datent principalement du Dogger - Jurassique moyen (170 millions d'années), Lias - début du Jurassique (200 millions d'années) et Trias - Triassique (240 millions d'années). Aux endroits ou on retrouve ce schiste argileux, au dessus de ces strates existent des nappes aquifères qui se sont constituées dans des formations secondaires, de l'époque du Jurassique et du Crétacé (150 à 66 millions d'années). Donc les nappes aquatifères sont un peu au dessus des couches contenant le schiste argileux.



Là ou ca commence à devenir intéressant, c'est que, dans le schiste argileux, on retrouve des hydrocarbures. Hé ouais. Grâce aux conditions de pression et de température qu'ont subi ces sédiments pendant un long moment, on peut retrouver du methane dedans. La particularité de ces schistes argileux est que le gaz est encore contenu dans sa roche mère, parce que celle-ci n'est pas/peu perméable contrairement aux roches mères qui abritent les gaz dits "conventionnels". Le gaz y est donc contenu dans des pores qui ne communiquent pas entre eux, ou bien alors adsorbé sur des particules argileuses. Cette non perméabilité a empêché les hydrocarbures de migrer, ce qui donne une roche mère riche en gaz. Elle peut contenir jusqu'à 20 m3 de gaz par mètre-cube de roche en place, mais cette imperméabilité empêche l'extraction du gaz par des moyens classiques comme des forages simples.





L'exploitation - Fracking:



Le Fracking ou fracturation hydraulique en français dans l'texte est un procédé d'exploitation des gaz non conventionnels par dislocation ciblée de formations géologiques peu perméables au moyen d'injection d'un fluide à très haute pression afin de fissurer la strate rocheuse dans lequel il est injecté. Cette fracturation peut être pratiquée en surface, ou à grande profondeur (jusqu'à plus de 4 km), et à partir de puits verticaux, inclinés ou horizontaux.



Le fluide peut être de l'eau, de la boue enrichie en agents durs (grains de sable, billes de céramique) qui auront pour but d'empêcher que le réseau de fracture se referme sur lui-même au moment de la chute de pression. Pour que le sable soit bien mobile dans l'eau de forage, sans s'accumuler dans des points bas ou réaliser de bouchon, et afin que qu'eau et sable puissent bien s'insinuer dans les fissures histoire de bien fracturer à fond, des additifs (épaississants comme des gomme de guar, ainsi que divers composés aux propriétés particulières), sont mêlés à l'eau. Une fois la fracturation terminée, le gaz s'échappera alors par les fractures nouvellement créées, un peu comme dans le cas d'une roche-magasin traditionnelle.





Niveau distance, elles varient selon que le forage soit droit, en L, en étoile etc, mais la fracturation hydraulique ne peut se faire que sur des distances de quelques centaines de mètres maximum.



Avantages/Inconvénients :



Avantages:

- À kilowatts-heures produits égaux, le gaz naturel produit moins de CO2 que le charbon ou le pétrole.

- Pollueur-payeur: On assume directement la pollution qui découle de notre consommation énergétique.

- Indépendance énergétique des pays producteurs.

- Aménagements du territoire (reboisements, forages d'eau/systèmes de captage)



Inconvénients:

- Production/émission de gaz à effets de serre

- Gel des recherches sur les énergies renouvelables

- Destruction écologique locale, l'exploitation nécessiterait un puits tous les 0,5 à 4 km.

- Consommation d'eau: 10 000 à 15 000 m3 par forage.

- Pollution de cette eau par les composés utilisés lors du Fracking, les métaux lourds et les composés radio-actifs contenus dans les couches schisteuses.

- Fuites de gaz et/ou d'eau contaminée dans les nappes aquifères, pollution irréversible de celles-ci

- Fuites de gaz à la surface, risques d'incendie et d'explosion.

- Retraitement des eaux usées parfois impossible





A côté de ces inconvénients prouvés, subsistent de gros doutes quand aux risques de séismes engendrés par la fracturation du sous-sol (Je retrouverai les chiffres que j'avais et qui indiquaient, dans certains états, des augmentations d'activité sismique de l'ordre de 1500%...), quand aux risques de pollution aérienne locale (Dans les régions exploitées, l'asthme aurait augmenté de manière proportionnelle aux forages...), et quand aux risques industriels liés à l'exploitation de materieux inflammables à proximité de zones habitées.




Sources/A lire:



Le film/documentaire Gazland en streaming ici: http://nonauxgazdeschistelot.blog4ever.com/blog/lire-article-469854-2143670-gasland_le_film.html

http://www.actu-environnement.com/ae/news/extraction-gaz-schiste-demesure-industrielle-11963.php4

http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-gaz-schiste.xml#schiste

http://schiste.owni.fr/

http://gazdeschiste.valleraugue-aigoual.over-blog.fr/article-risques-de-pollutions-par-remontee-a-travers-les-accidents-de-structures-du-sous-sol-69241775.html

http://www.nytimes.com/interactive/2011/02/27/us/natural-gas-documents-1.html#document/p1 (Anglais)

http://www.nytimes.com/2011/02/27/us/27gas.html?_r=1&pagewanted=1&ref=us (Anglais)

http://www.rue89.com/planete89/2011/03/02/le-wikileaks-des-gaz-de-schiste-la-radioactivite-192960

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0201272911489-l-ump-depose-une-proposition-de-loi-visant-l-interdiction-des-gaz-de-schiste.htm

http://www.pnas.org/content/early/2011/05/02/1100682108.full.pdf (Anglais)

http://asset.rue89.com/files/BILAN_TOXICOLOGIE__CHIMIE_GAZ_DE_SCHISTE.pdf

Saankan

Messages: 2
Date d'inscription: 11/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum