Le Québec égal au Tiers-Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Québec égal au Tiers-Monde

Message  Pierrot le Lun 23 Mai 2011 - 16:54

En retour d’emplois de moins en moins importants par rapport aux recettes, le gouvernement cherche à donner aux entreprises . Le fascinant rapport de la Commission des Nations Unies pour le commerce et le développement (UNCTAD) en 2008 conclut à ce sujet que « si l’on classe les pays moins avancés en fonction de leur spécialisation à l’exportation, l’incidence de la pauvreté est la plus élevée chez les exportateurs de produits de base, c’est-à-dire ceux pour lesquels le pétrole, les minéraux et les produits agricoles représentent la majorité des exportations. » ces ressources non renouvelables, transformées en profits, qui en général sortent de la province, à l’instar des pays du Tiers monde.

Plus, le gouvernement maintient en place depuis des décennies des programmes pour encourager les entreprises à le faire, accentuant la contradiction entre l’exploitation traditionnelle de ces ressources et sa contribution à notre progrès. En outre, le Plan Nord du gouvernement relancera vraisemblablement toute une série d’initiatives allant à l’encontre des orientations de l’analyse présentée ici.

En 2002, Mine Alerte Canada et le Pembina Institute ont publié les résultats de travaux visant à identifier et à quantifier les incitatifs gouvernementaux du Canada et du Québec au développement du secteur minier. La toute récente publication de l’Institut de recherches et d’informations socio-économiques (IRIS) sur la question met à jour ce travail. L’IRIS met en évidence ce que l’Institut Fraser souligne chaque année : "En 2007–2008 et en 2008–2009, sur un total d’environ 70 juridictions et pays évalués, le Québec figurait au premier rang du classement. En d’autres termes, pour l’Institut Fraser, la législation québécoise présente le cadre légal le plus attrayant au monde pour les investisseurs en exploration minière. Cela implique donc que le Québec offre le cadre légal le plus permissif en la matière à l’échelle internationale.'".

Comme contexte pour leur étude, le rapport Sous la surface, dès ses premiers paragraphes, mettait un accent sur l’idée de réinvestir une partie des recettes provenant des expéditions minérales dans des actifs qui transformeraient l’activité minière en une contribution permanente au progrès de la société. L’étude de l’IRIS et le rapport du Vérificateur général poursuivent la réflexion, dans le sens de notre travail sur l’IPV, ciblant l’intérêt des "moyens complémentaires à l’extraction", tels le recyclage et la réutilisation, afin de favoriser la préservation des ressources pour les générations présentes et futures.
.........
Adapter les modes de consommation à la rareté

Le coût inhérent dans un changement des modes de consommation connus risque fort d’être important, en termes énergétiques et en termes du transport. Nous en voyons quelques indices dans l’obligation de rechercher notre pétrole dans les profondeurs des océans – ou en l’extrayant du bitume.
----------
Source; http://gaiapresse.ca/fr/analyses/index.php?id=164

----------
Il apparaît évident que selon les études il faut "nationaliser" les ressources "non renouvelables" sinon il ne restera que des cratères à gérer pour nos bons gouvernements qui donnent le sous-sol aux exploiteurs qui sont les seuls à faire des profits au dépand de la collectivité.... Rolling Eyes Shocked Rolling Eyes
avatar
Pierrot

Messages : 169
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : Québec, Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum